Affaire Stoupis vs Katumbi, audience suspendue : Les avocats de Katumbi récusent le juge Mbulayi, présenté comme frère du directeur de cabinet de J. Kabila

Au Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi, l’audience en appel contre la condamnation par le Tribunal de paix de Kamalondo de Moïse Katumbi à 36 mois de servitude pénale dans l’affaire qui l’oppose au sujet grec, Alexandre Stoupis vient d’être suspendue.
Les avocats de Moïse Katumbi récusent le juge Mbulayi, cité comme frère du directeur de cabinet du chef de l’État, Néhémie Mwilanya.
En plus, Me Mukendi et ses collègues
ont soulevé une autre exception. D’abord, ils rappellent que Moise Katumbi réside en Belgique. Et donc toute notification doit lui parvenir à sa nouvelle adresse. Très claire qu’elle doit être déposée à Bruxelles et non auprès du bourgmestre de sa Commune à Lubumbashi.  Tout acte qui ne lui aurait pas été adressé à sa nouvelle adresse belge rendrait irrégulière la notification.
Dans le camps de Stoupis, on considère cette démarche comme un dilatoire pour contraindre le Tribunal à se déclarer non saisi et pousser ainsi, l’huissier de justice à régulariser la convocation de Katumbi à l’audience.  « Ce qui devrait prendre beaucoup plus de temps alors que les choses doivent aller vite », s’indigne un avocat de la partie Stoupis.
Tout est donc arrêté. Pas question pour les avocats de l’ex gouv du Katanga de se lancer dans ce qu’ils appellent déjà  « parodie de justice ».
Blanchi pourtant selon le rapport final de la commission ad hoc des évêques mise en place lors du dialogue du centre interdiocesain, le président du TP Mazembe est loin de voir son calvaire judiciaire prendre fin. Selon ses proches, il est contraint de vivre à l’exil en Europe.
« On l’empêche à revenir au pays parce que sa candidature dérange », dénonce un membre du G 7.
Dans le camp de la majorité, on invite le candidat G7 à la présidentielle de répondre de ses actes devant la justice. Et cesser de jouer à la victimisation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*