Ambassade de la RDC en RSA : Bene M’Poko dément être un anti Tshisekedi et pro-Kabila (Mise au point)

Signant un document au nom de l’ancien ambassadeur de l’Afrique du Sud, James Mpunga a transmis une mise au point à la rédaction du média en ligne d’Afrique Centrale Africa 24sur24 Net en rapport avec une tribune diffusée par le média EMEGE.CO et relayée par plusieurs médias accusant l’ancien diplomate congolais au pays de Nelson Mandela de faire un bras de fer avec le président Tshisekedi en contestation à la nomination du nouvel ambassadeur Fidèle Mulaja.

A en croire cette source, Bene M’Poko ne s’accroche pas à ce poste d’Ambassadeur de la République démocratique du Congo au pays de Nelson Mandela.

(Ci-dessous la suite de la mise au point)

Dans sa lettre datée du 19 avril 2022 adressée à Son Excellence Monsieur Mulaja Binene Fidèle, Ambassadeur désigné de la RDC en RSA, ayant pour objet : « Remise des Cartes Diplomatiques et de Deux Véhicules de la Mission. Accusé de Réception », Bene M’Poko a écrit, noir sur blanc, ce qui suit : « Je tiens d’abord à vous présenter mes sincères félicitations pour cette imposante nomination […] J’aimerais aussi remercier Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’Etat, de m’avoir donné l’occasion de continuer à servir mon Pays depuis son arrivée au pouvoir en date du 25 janvier 2019 à ce jour ». Dans la même lettre, l’Ambassadeur sortant dit clairement à son successeur, Fidèle Mulaja, qu’aussitôt que l’Ambassadeur Joska KABONGO NGOY, Secrétaire Général a.i. aux Affaires Etrangères lui a écrit pour lui annoncer cette nomination, il a immédiatement informé le Département des Affaires Etrangères et Relations Internationales d’Afrique du Sud par Note verbale.

Et, il ne s’est pas limité là. Bene M’Poko poursuit en disant ceci : « Ensuite lorsque le même Secrétaire Général des Affaires Etrangères m’a informé de votre départ de Kinshasa en date du 06 avril 2022 pour arriver à Johannesburg le 07 avril 2022 à 04h30, j’ai envoyé la Note Verbale, dont copie ci-jointe, aux Services de Protocole d’Etat Sud-africain pour demander l’organisation de votre accueil au Salon VIP de l’Aéroport International OR Tambo. J’ai aussi demandé aux diplomates accrédités auprès notre Ambassade à Pretoria de venir vous accueillir à l’aéroport ».

Le contenu de cette correspondance est donc aussi clair que l’eau de roche. Autre fait : Fidèle Mulaja n’a jusque-là pas encore présenté ses lettres de créance au Président sud-africain Cyrille Ramaphosa contrairement aux affirmations contenues dans l’article « Afrique du Sud : Proche de Kabila, Bene Mpoko s’oppose à l’ordonnance du président Tshisekedi nommant Fidèle Mulaja comme « nouvel ambassadeur ». La photo illustrant la rencontre entre les deux personnalités avait été prise antérieurement dans un autre contexte. Quel serait alors le nœud du problème ? Selon des sources concordantes, Fidèle Mulaja a le statut de résident permanent en Afrique du Sud et aussi homme d’affaires dans ce pays africain. Depuis 15 ans jusqu’à ce jour, il est Directeur Régional en RDC pour les sociétés Wold Wide Rail and Mining Solutions et Wagtail Aviation (PTY) Limited basées à Johannesburg en Afrique du Sud. Et ? son CV indique aussi qu’il est depuis 2 ans jusqu’à ce jour Directeur Régional en RDC de Babina Tlou / Africa Rise toujours dans la même ville et même pays. Pour ces raisons, les autorités sud-africaines estimeraient qu’elles ne pourraient pas octroyer à celui-ci le statut de diplomate. Rien avoir avec un quelconque refus de son prédécesseur à lui céder son fauteuil d’Ambassadeur.

D’ailleurs, Bene M’Poko est, selon les us et pratiques diplomatiques, en train de faire ses adieux et il attend tranquillement que se matérialise cet engagement pris par le Secrétaire Général a.i aux Affaires Etrangères dans sa correspondance en ces termes : « Par ailleurs, je vous prie de communiquer à la Centrale, toutes affaires cessantes, votre composition familiale ainsi que les factures proforma pour les titres de voyage et l’expédition de vos effets personnels par container afin de permettre aux autorités compétentes de mettre à votre disposition les moyens nécessaires au rapatriement ». La balle est donc dans le camp du Gouvernement congolais qui doit débloquer des fonds pour ce faire. Pourquoi alors chercher à tout prix à politiser cette affaire et surtout à opposer Félix Tshisekedi à Joseph Kabila ? Malgré tout, à l’instar de l’actuel et de l’ancien Président de la République, Fidèle Mulaja et Bene M’Poko restent deux frères congolais qui ne vont pas s’entredéchirer pour un poste d’Ambassadeur. « Tout passe, rien ne demeure », disait un grand esprit. Pour les bons et loyaux services rendus à son pays, la RD Congo, pendant plus de deux décennies, l’Ambassadeur Bene M’Poko mérite respect et considération. Le Maréchal Mobutu ne disait-il pas que les insultes c’est l’arme des faibles ? On y répond par le silence. Les faits étant sacrés en journalisme, il y a de nombreux hauts faits à l’actif de ce digne membre de la diaspora congolaise au parcours élogieux. Il suffit de lire l’article intitulé : « Ambassadeur sortant de la RD Congo en Afrique du Sud : Bene M’Poko réussit à faire désigner Félix Tshisekedi Président en exercice de la SADC dès le mois d’août 2022 » et paru dans l’édition n°5843 du mardi 31 mai 2022 du quotidien La Prospérité. C’est également disponible sur la toile (www.laprosperteonline.net).

 


Africa 24 sur 24 / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*