Face à l’implantation de la société brassicole VARUN Beverages, la FEC exprime ses inquiétudes

VARUN Beverages, une société brassicole zimbabwéenne, veut implanter une unité de production des boissons gazeuses en République Démocratique du Congo (RDC) et plus précisément dans la Zone économique spéciale de Maluku.

Cette société dispose en effet d’une franchise de Pepsi-Cola, une marque américaine de boissons gazeuses.

Dans une correspondance adressée au Ministre de l’Industrie, Julien Paluku, l’Administrateur Délégué de la FEC, Kimona Bononge, fait un certain nombre d’observations relatives au processus enclenché en vue de l’implantation d’une filiale de cette firme en République Démocratique du Congo (RDC).

D’après lui, les différentes Commissions de la Fédération des entreprises du Congo souhaitent connaître le déroulement de l’exécution du plan d’implantation de cette usine. Cela, afin de proposer leurs services et produits indispensables en amont et en aval pour la matérialisation de ce projet.

Ensuite, la FEC fait observer que VARUN Beverages n’a pas encore présenté son Plan d’affaires à l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) pour son éligibilité aux avantages inscrits dans le Code des investissements.

Aussi, la FEC apprend que VARUN Beverages a sollicité une exonération de droits de douane et taxes sur les exportations de ses produits en République Démocratique du Congo (RDC).

Face à cette réalité, la FEC s’inquiète du fait que ce modèle d’accompagnement du projet d’investissement par le Gouvernement n’existe pas dans le Code des investissements.

Se rappelant des expériences antérieures, la FEC, au nom de la transparence, tient à se rassurer que l’industrie locale ne subirait aucune action de concurrence déloyale à la suite d’une procédure biaisée.

A cet effet, la FEC invite le Gouvernement, le cas échéant, de reconsidérer cette option qui serait suicidaire pour la promotion de l’industrie locale confrontée aux problèmes de compétitivité. « Surtout que nous sommes dans un contexte d’ouverture du marché avec la ZLECAF et l’adhésion de la RDC dans l’EAC », a relevé l’Administrateur Délégué de la FEC dans son courrier.


Zoom – Eco / Provinces26esx.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*