RDC : Jean-Jacques Lumumba « Je veux en faire plus pour mon pays et je suis prêt, s’il le faut, à me lancer en politique »

Il est le petit-neveu de Patrice Lumumba, premier Premier-Ministre de la République Démocratique du Congo, mort assassiné en 1961. Il est aussi l’un des lanceurs d’alerte les plus célèbres du continent africain, depuis qu’il a fait fuiter, en 2016, des données de la banque BGFI qui ont servi de base à la grande enquête « Congo Hold Up » qui révèle notamment un vaste montage financier organisé par des proches du président congolais sortant, Joseph Kabila, pour détourner de l’argent public à des fins d’enrichissement personnels. Bref, Jean-Jacques Lumumba au delà de son nom chargé d’histoire s’est aussi fait un prénom.

La politique? « Je ne refuserai pas ce destin »

Hier, sur le plateau de Déclic, il est venu expliquer qu’il était prêt à aller un cran plus loin, pour peser sur l’avenir de son pays la RDC: « je ne peux pas me satisfaire du peu que j’ai apporté à ma nation. J’aimerais demain faire plus et si ça doit passer par un engagement politique, je ne refuserai pas ce destin ». Cependant il précise : « je n’annonce pas ici la création d’un parti ou d’un grand mouvement mais je veux dire mon engagement fort qui tendra à promouvoir une vision un peu plus claire de ce qu’on veut faire de ce pays ».

Le but est-il de lancer une sorte de « révolution culturelle » au Congo? En tous cas, Jean-Jacques Lumumba estime que « le système léopoldien qui avait été mis en place lors de la colonisation du Congo a été reproduit par tous les régimes qui se sont installés ensuite, depuis l’indépendance… Aujourd’hui il faut une rupture, nous devons mettre l’éthique au centre de tout. On ne doit plus faire de la politique pour des individus ou des clans mais avec des principes. Le pouvoir doit arrêter le pouvoir et les idées doivent être construites pour savoir vers où on va mener le pays ».


RTBF / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*