La RDC et l’entreprise américaine Barrick Gold confirment leur partenariat dans le secteur aurifère

Mineurs d'or artisanal près de Lubero, Nord Kivu, 2005. Photo: Radio Okapi

Le Président Félix Tshisekedi et le président exécutif du Conseil d’administration de Barrick Gold corporation, John Thornton, ont confirmé « leur partenariat pour développer l’industrie aurifère dans le pays », indique un communiqué de presse de l’entreprise américaine, publiée mercredi 3 avril.

Dans son adresse aux investisseurs américains, Félix Tshisekedi, a déclaré que la RDC est « potentiellement le pays le riche au monde en termes de ressources naturelles, mais reste l’un des plus pauvres. »

« L’une des priorités de l’administration du président Félix Tshisekedi est de mener à bien les réformes économiques et financières, ainsi que le développement avec l’aide de la communauté internationale, en particulier les États-Unis », a souligné le chef de l’État congolais.

John Thornton s’est dit encouragé par la vision du président congolais d’attirer les investissements étrangers et d’appuyer le développement de l’industrie minière de la RDC, dans un esprit de partenariat.

Barrick exploite Kibali Gold en RDC, l’une des dix plus grandes mines d’or au monde. Avec son partenaire dans cette entreprise commune, AngloGold Ashanti, Barrick est l’un des principaux investisseurs du pays.

Cette société dispose d’un vaste programme d’exploration conçu pour trouver et développer principalement des gisements de classe mondiale en RDC.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*