Le cancer du col de l’utérus tue plus que celui du sein (RDC )

Les spécialistes dans la lutte contre le cancer placent le cancer du col de l’utérus au premier rang devant d’autres qui déciment des vies en République démocratique du Congo. Le cancer est la première cause de mortalité dans plusieurs pays à travers le monde. En République démocratique du Congo, les études montrent à peu près 70 à 80% des cancers dépistés concernent l’utérus. Il devance de loin le cancer du sein, qui occupe la deuxième position avec 20% des cas.

Les autres types de cancer sont peu connus par manque des statistiques et d’un programme nationale officiel de lutte, affirme le docteur Mankoy, médecin chef de cancérologie à l’hôpital général de Kinshasa.

Parmi les cancers les plus fréquents, l’on retrouve le cancer de la prostate, le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer colorectal et celui du poumon.

Caractérisé par une prolifération importante et anormale des cellules au sein de l’organisme, le cancer dispose des facteurs à risques qui sont liés aux comportements, à l’environnement et à l’individu.

La chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et l’immunothérapie sont parmi les types de traitement utilisés pour lutter contre cette maladie. Les spécialistes conseillent le dépistage précoce pour prévenir certains cancers.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*