RDC-Kisangani : la résidence d’un professeur d’université perquisitionnée par les FARDC

L'un des bâtiments de l'Université de Kisangani (Unikis), en Province Orientale/Ph. Droits Tiers.

La résidence privée du professeur Alphonse Maindo de l’Université de Kisangani (UNIKIS) a été assiégée et perquisitionnée, tôt ce vendredi 10 juin, par des FARDC.

Selon des sources sécuritaires, cette habitation hébergerait des militaires rwandais et le ce professeur collaborerait avec des rebelles ADF.

L’incriminé rejette ces allégations et dit être poursuivi « peut-être à cause de ses prises de position lors d’une conférence animée en marge du 22e anniversaire de la guerre de six jours ».

D’après la société civile, après la perquisition rien n’a été trouvé et le professeur Alphense Maindo est libre.

Professeur de science politique à l’Université de Kisangani, Alphonse Maindo collabore avec plusieurs universités.

Il est également chercheur associé au centre d’étude des mondes africains (CEMAF) CNRS/Université de Paris 1.

Il enseigne également dans différentes universités congolaises et à l’Université catholique d’Afrique centrale de Yaoundé (Cameroun).

Radio Okapi/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*