RDC-Kongo Central : 14 milliards de FC à récupérer par la Regideso pour agrandir ses ouvrages de traitement d’eau

Du 12 au 19 avril 2022, le président du conseil d’administration de la Regideso, Damhus Mukuna Kalambayi, a effectué une mission de travail dans la province du Kongo Central où il s’est imprégné des difficultés auxquelles se trouve confrontée cette entreprise publique ayant seule le monopole de traitement et de distribution d’eau potable à travers toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Ces difficultés, a-t-il indiqué, sont presque les mêmes que celles de la ville province de Kinshasa qu’il a visité en premier, avant de se rendre au Kongo Central. Il s’agit de la vétusté de la tuyauterie datant de l’époque coloniale, qui laisse présentement fuiter les eaux à longueur des journées avec toutes les conséquences environnementales fâcheuses et incalculables que cela entraîne dans divers milieux ; l’absence d’équipements appropriés et adaptés aux réalités de l’heure dans plusieurs de ses centres ; la disproportionnalité entre le volume d’eau captée  et celle traitée et distribuée ; le nom respect de la loi de l’offre et de la demande, due à l’expansion rapide que connaissent les deux grandes villes et autres cités et agglomérations de cette province…etc.

Pour y remédier, Damhus Mukuna Kalambayi a estimé qu’il faudrait, tout d’abord, que la province du Kongo Central, par le biais du gouverneur a.i Justin Luemba Makoso, arrive à honorer le litige de 14 milliards de Francs congolais qu’elle doit à la Regideso. Ce litige représente les consommations d’eau potable non payées par les institutions, les ministres, les divisions et les entités territoriales décentralisées de cette province. Ce payement, a-t-il affirmé,  permettra à la direction provinciale de la Regideso d’agrandir ses différents ouvrages de traitement d’eau potable disséminés dans plusieurs coins et recoins du Kongo Central et de contribuer à la réussite du programme de développement de 145 territoires prôné par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Ainsi, de Kasangulu à Muanda, en passant par Kisantu, Mbanza-Ngungu, Kimpese, Matadi et Boma, le PCA de la Regideso, qui, en six jours, a visité 8 des 11 centres de traitement et de distribution d’eau ainsi que 10 usines de production que compte la province du Kongo Central, s’est dit très satisfait de les voir dans l’ensemble tourner plus ou moins normalement.

Mais, a-t-il reconnu, des efforts sont tout de même fournis par la direction provinciale de l’entreprise  pour fournir de l’eau à la population.
Le PCA Damhus Mukuna Kalambayi a promis de transmettre le rapport de sa mission au gouvernement  qui décidera, en dernier ressort, des les solutions à prendre vis-à-vis de tous les problèmes liés à la desserte en eau potable au Kongo Central.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*