RDC : La population du Kongo central prévenue de la maladie du chikungunya

Le ministre provincial de la santé du Kongo central, Florian Masaki Nzembele, a prévenu la population de cette province de la maladie du chikungunya, transmise à l’homme par la piqûre de moustique  du type Aedes Aegypti.

Le communiqué du ministre provincial publié à cet effet et dont une copie est parvenue mercredi à l’ACP, indique que la période incubatrice varie de 2 à 10 jours et relève, parmi les signes cliniques, la fièvre, des douleurs articulaires et musculaires aiguës, des maux de tête, l’éruption cutanée, inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux, la conjonctivite et parfois le saignement des gencives et du nez.

Le traitement repose sur la prise en charge médicale symptomatique reposant sur les antidouleurs et inflammatoires, note-t-il.

La prévention, collective et individuelle, consiste notamment à limiter l’exposition aux moustiques, soutient le ministre provincial qui souligne la nécessité de contribuer à la salubrité au milieu de vie, afin d’éradiquer cette épidémie.


ACP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*