RDC : Le chef de l’ONU propose de réduire près de 2000 casques bleus

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé  au Conseil de sécurité,  d’acter pour la réduction d’environ 2.000 casques bleus de la mission des Nations unies pour la stabilité en République démocratique du Congo (Monusco).

« Je propose de réduire la force Monusco de 1.600 militaires, de 35 policiers et d’une unité de police (…)  Je propose également une réduction de 30% du nombre d’observateurs militaires », écrit Gutteres dans un rapport déposé au conseil de sécurité.

Dans le préambule de son  rapport , le numéro SG de l’ONU a pris acte de l’évolution « positive » de la situation politique et sécuritaire en RDC.

Le président congolais , Félix Tshisekedi , a annoncé en Février dernier , qu’il comptait  plaider pour la « reconfiguration »  de la force onusienne en RDC  par un « redimensionnement qualitatif des troupes ».

 

Elles devront être « moins nombreuses, mais mieux équipées et aguerries face à la guerre asymétrique dans la collaboration avec l’armée nationale pour la traque des groupes armés, principale menace contre les civils », avait déclaré le président devant les diplomates accrédités à Kinshasa. Le rapport de Guterres sera débattu dans quelques jours au Conseil de sécurité avant le renouvellement du mandat de la Monusco.

 

Déployée au Congo-Kinshasa depuis 1999 pour travailler en concert avec l’armée gouvernementale dans l’objectif de « neutraliser »  les groupes armés dans l’Est du pays, la Monusco forte de plus de 16 000 hommes en uniformes est la plus  importante et budgétivore mission de maintien de paix dans le Monde.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*