RDC : Le gouvernement ordonne l’arrestation de Ne Mwanda Nsemi »

A peine réapparu lundi dernier, Ne Muanda Nsemi suscite une polémique dans l’opinion quant à son retour ou non en prison, et la presse kinoise en fait ses choux gras ce mercredi.

Selon Actu 30.info, le Vice-Premier ministre et ministre ad intérim de l’Intérieur et Sécurité, Basile Olongo, annonce l’arrestation de Ne Muanda Nsemi.

Basile Olongo a indiqué que « les faits reprochés à Ne Muanda Nsemi, sont extrêmement graves. C’est un fugitif. Il doit d’abord regagner sa cellule. Nous sommes un gouvernement de légaliste. S’il doit bénéficier d’une mesure de décrispation du climat politique cela doit suivre la procédure. »

Citant le même ministre, Cas-info.ca ajoute que « Ne Muanda Nsemi doit regagner la prison et s’il y a décrispation, ça va le trouver dans sa cellule ».

Mais du côté de Bundu Dia Mayala, parti cher à Zacharie Badiengila dit Ne Muanda Nsemi, c’est la sérénité qui règne parmi ses membres à en croire Capsud.net.

« Le temps de la chasse à l’homme est passé et le pays est à l’heure de la réconciliation et de la cohésion nationale », a estimé un haut cadre de ce parti interrogé par ce média. Pour ce cadre donc, « Ne Muanda Nsemi ne fuira pas. Il a totalement confiance aux institutions du pays. Au moment opportun, lui-même fera une adresse aux peuples congolais, » a-t-il indiqué.

Du côté du Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Capsud.net constate un silence radio et une sorte d’imbroglio entre deux institutions du pays : le Gouvernement et le CNSA.

Pour ce site web, plusieurs observateurs s’interrogent sur quelle base le CNSA peut se prévaloir de blanchir un évadé de prison.

Ngobila prend fonction

L’autre sujet traité par les médias kinois est la prise de fonction du nouveau gouverneur de la ville de Kinshasa.

« Kinshasa : le nouveau gouverneur Gentiny Ngobila installé », titre Actualité.cd.

Ce site web a suivi la cérémonie de remise et reprise entre ce dernier et Clément Bafiba, vice-gouverneur qui assumait l’intérim à la tête de la ville-province de Kinshasa.

Pour sa part, Cas-info.ca rappelle que Gentiny Ngobila a été élu gouverneur de de Kinshasa le 10 avril 2019. Son entrée en fonctions marque définitivement la fin du règne d’André Kimbuta qui a dirigé ladite province durant 12 ans.

L’(ACP) s’est plus intéressée au discours du gouverneur entrant. Ce média en ligne note que Gentiny Ngobila a promis une politique de gestion participative axée sur le résultat tout au long de son mandat à la tête de la ville.

Il faut noter également que la cérémonie de remise et reprise à a eu lieu à l’Hôtel de ville de Kinshasa en présence de l’Inspecteur général en charge de la territoriale, Odon Musasa Kazez, représentant le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et d’un parterre d’invités de marque dont certains diplomates.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*