RDC : Les éléphants continuent de dévaster les champs ( Malemba Nkulu )

Buffles et éléphant dans le parc des Virunga, Nord-Kivu, 2004.

« Il y a un besoin urgent dans le processus de refoulement des éléphants. » L’administrateur du territoire de Malemba Nkulu, Ngoie Nkole, a lancé ce cri d’alarme mardi 19 mars, indiquant que son territoire compte des dizaines de milliers d’hectares de champs dévastés par les pachydermes.

Ngoie Nkole précise que sa population est secouée également par une autre catastrophe : les pluies diluviennes, « qui plongent le territoire dans une crise humanitaire sans précédent. » Plus de trois mille ménages passent nuit sous les bâches reçues du gouvernement provincial, il y a une semaine. Mais, la présence de ces pachydermes à 200 mètres de la porte de Malemba Nkulu inquiète.

L’éléphant est animal protégé, « par conséquent cela nous expose à des problèmes très séreux. Chaque qu’il y a dégâts, la population essaie de prendre la victime et pour venir la déposer à mon bureau », rapporte Ngoie Nkole.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*