RDC : Les femmes de Congo Na Biso de Matungulu constatent que le pays “continue d’être géré en mode ligablo, ( comme une épicerie et sans gouvernement )

Cependant, les mamans de Congo Na Biso condamnent la non publication par la CENI, jusqu’à ce jour, des résultats des élections présidentielle, législative et provinciale du 30 décembre 2018, bureau par bureau, circonscription par circonscription.

Dans une déclaration ce samedi 20 avril 2019, la Ligue des femmes de Congo Na Biso de Freddy Matungulu félicite le peuple pour “avoir infligé aux dernières élections un revers cinglant aux caciques d’un pouvoir vomi, répressif, sans aucun idéal d’intégrité, ni de développement de la République”.

“Ce qui maintient le doute légitime de la population sur la crédibilité des résultats de ces élections proclamées nuitamment par la CENI”, lit-on dans la déclaration.

Ladite Ligue dit aussi déplorer la continuation de la mainmise de Joseph Kabila sur l’appareil étatique au sommet, créant une alternance politique de façade.

“Constatons avec consternation que quatre mois après les dernières élections, le pays continue d’être géré en mode ligablo, comme une épicerie et sans gouvernement, à la merci du FCC et du CACH, deux entités politiques sans existence juridique établie, aux antipodes des pratiques et standards internationaux de bonne gouvernance”, martèle Gisèle Bwalungu Ankies, présidente nationale de la Ligue.

En outre, les femmes du parti cher à Matungulu un des principaux leaders de LAMUKA, affirment qu’elles vont soutenir toute action tendant à lutter contre l’impunité, à assainir les mœurs politiques du pays, à moraliser la vie publique, à instaurer la bonne gouvernance, en particulier les dernières sanctions américaines contre les responsables de la CENI.

Dans la foulée, elles réitèrent leur soutien “inconditionnel au leader de Congo Na Biso, Freddy Matungulu, pour son sens d’intégrité avéré, son engagement confirmé pour la bonne gouvernance, et sa quête passionnée d’un Congo digne et de progrès économique et social”.

“Soutenons, enfin, les leaders de la coalition LAMUKA, devenu désormais état d’esprit et identité de la nation tout entière et demandons la transformation diligente de ce grand regroupement en plate-forme politique, pour l’intérêt supérieur de la Nation”, concluent-elles.

Rappelons par ailleurs que Congo Na Biso est membre de la coalition de l’opposition LAMUKA qui continue de remettre en cause la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle de décembre dernier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*