RDC-Mai-Ndombe : le Conseil d’État annule l’élection de Nkoso Kevani Lebon comme gouverneur

Le Conseil d’état vient d’annuler l’élection du gouverneur de la province du Maï-Ndombe pour corruption, violation du secret de vote et menace à l’endroit des députés.

C’est dans son arrêt rendu ce jeudi 27 juin 2024 que le Conseil d’état vient de rendre sa décision.

“Le Conseil d’état annule la décision n°030/CENI/AP/2024 du 29 mai 2024 portant publication des résultats provisoires du second tour de l’élection de gouverneur et vice-gouverneur”.

Le Conseil d’état a, par la même occasion, déclaré recevable et fondée la requête du candidat malheureux Aimé Pascal Mongo sollicitant l’annulation de l’élection du candidat Kevani Nkoso Lebon, élu provisoirement gouverneur de province.

“En conséquence, annule en toutes ses dispositions l’arrêt RCE 49 rendu le 07 juin 2024 à la cour d’appel de Maï-Ndombe faisant office de la cour administrative d’appel, statuant de nouveau et faisant ce qu’aurait dû faire le premier juge”, conclut cet arrêt.

D’après Maître Faustin Lokuma, Avocat du candidat Aimé Pascal Mongo, après cet arrêt, il appartient à la CENI de tirer les conséquences.

“Jusque-là, l’arrêt s’est limité à annuler les élections du deuxième tour, maintenant après notification, c’est la CENI qui va tirer toutes les conséquences de cette décision du Conseil d’état”, a-t-il fait savoir.

Rappelons que lors du premier tour, les deux candidats gouverneurs Aimé Pascal Mongo et Nkoso Kevani Lebon avaient obtenu chacun 9 voix. C’est au second tour que Nkoso Kevani Lebon va obtenir 10 voix sur les 18 votants et qu’il sera proclamé provisoirement élu gouverneur de province.

 


Ya Biso News / Provinces26rdc.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*