RDC-Nord-Kivu : 2 soldats FARDC brulés vifs par des jeunes à Njiapanda

Des jeunes armés ont tué deux soldats des FARDC dans la nuit de vendredi à samedi 15 juin à Njiapanda, une localité du groupement Baswagha, à 76 Km à l’ouest de la ville de Butembo (Nord-Kivu). Selon l’administrateur du territoire de Lubero, ces soldats revenaient du village de Maikengo pour ravitailler leurs compagnons d’armes en vivres. Ils sont alors tombés dans une embuscade tendue par leurs bourreaux entre Kambau et Njiapanda.

Aux environs de 22h00, heure locale, ces soldats à bord d’un camion civil transportant des passagers, sont tombés dans une embuscade tendue par un groupe de jeunes armés non encore identifiés, selon la société civile locale.

Ils ont été forcés de descendre du véhicule par les assaillants, avant d’être brûlés vifs. Leurs armes ont été emportées par ces jeunes et le véhicule, brûlé également par les assaillants.

Les raisons pour lesquelles ces jeunes ont agi de la sorte n’ont pas révélées.

Selon l’administrateur du territoire de Lubero, colonel Alain Kiwewa, ces soldats revenaient du village de Maikengo pour ravitailler leurs compagnons d’armes en vivres :

« Il s’agissait de deux militaires. En leur qualité de ravitailleurs, donc, ils sont partis ravitailler les militaires qui étaient déjà au front. Et à leur retour, ils se sont heurtés à une embuscade tendue par des jeunes.   A tous les jeunes, de ne plus refaire ce qu’ils ont fait. Ces gens-là ne sont pas nos ennemis, les forces armées, c’est notre force loyaliste qui combat pour l’intégrité de notre territoire ».

Il condamne cet acte barbare et appelle les jeunes à ne pas s’attaquer aux militaires en cette période de guerre.

La même source indique que ces jeunes ont tenté d’incendier le sous commissariat de la Police nationale congolaise (PNC) de Njiapanda, sans succès. Ils ont été dispersés par les policiers.

Un calme apparent règne en ce moment dans la zone, indiquent des sources de la société civile locale.

Radio Okapi/Provinces26rdc.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*