RDC-Nord Kivu : Ayant fui les atrocités du M23 à Jomba, les 638 élèves finalistes des humanités rassurés de passer l’Exetat 2022

Le Vice-gouverneur de la Province du Nord-Kivu, le commissaire divisionnaire Jean-Romuald Ekuka Lipopo, a reçu, ce mercredi 18 mai 2022, l’Inspecteur principal de l’EPST dans la province éducationnelle du Nord-Kivu 1, M. François Eloko Eya Bombanze.

Au cours des échanges, des mesures spéciales ont été arrêtées pour assurer la passation des épreuves hors session de l’examen d’état en faveur des 638 élèves finalistes des humanités qui ont fui leurs milieux de vie suite à la résurgence des rebelles du Mouvement du 23 Mars dans le groupement de Jomba, dans le territoire de Rutshuru.

Selon ce responsable éducatif qui s’exprimait au sortir des entretiens, le centre d’examen d’Etat jadis opérationnels dans la zone de Jomba sera transplantés vers la cité de Bunagana en faveur des 638 élèves ayant trouvé asile dans cette cité située à la frontière congolo-ougandaise.

« Il n’y aura pas une session spéciale parce que les élèves finalistes ayant fui les hostilités se trouvent dans des écoles d’accueil qui les ont permis à récupérer tant soit les matières perdues », a assuré l’IPP de la Province éducationnelle de l’EPST pour qui les centres localisés dans les milieux moins surs seront transplantés vers des localités jugées sécurisées.

A noter que les épreuves hors session des Examens d’Etat Edition 2022 sont annoncées pour le 23 mai. S’agissant des élèves finalistes des primaires dont le Test national de fin d’études primaires (Tenafep) est annoncé au 23 juin prochain,  l’IPP François a indiqué que des dispositions y afférentes seront arrêtées conformément à la situation du moment.

 


Le Haut Panel / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*