RDC-Nord-Kivu : le gouverneur militaire appelle la population à s’abstenir de se substituer aux forces de défense et de sécurité

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu et commandant des opérations, le Lt général Constant Ndima Kongba  a demandé, samedi, à la population de son entité d’éviter, face à la grave situation sécuritaire du moment, de se substituer aux forces de défense et de sécurité.

Il a interdit ce genre d’initiative, dans un communiqué officiel à l’intention de ses administrés parvenu le même jour à l’ACP, pour s’attaquer « aux appels à la violence, à la vengeance ainsi qu’aux messages de règlement de compte intercommunautaires invitant les jeunes à se prendre en charge et à se constituer en groupes d’autodéfense ».

Le Lt général Constant Ndima Kongba qui a remercié, auparavant, sa population pour tous les appuis et gestes de solidarité accordés aux forces de sécurité et de défense, a rassuré celle-ci que « les FARDC sont déterminées à défendre les frontières et l’intégrité du territoire national jusqu’au sacrifice suprême ».

Le gouverneur militaire a, enfin, appelé la population du Nord-Kivu à la retenue et la vigilance tous azimuts, ajoutant qu’« aucun millimètre du territoire de la RDC ne restera entre les mains de qui que ce soit ».

Des agents civils du gouvernorat remettent des vivres aux forces loyalistes engagées au front

 

Le personnel civil du gouvernorat remettant des vivres aux militaires au front

 Les agents civils du gouvernorat provincial du Nord-Kivu ont, dans un élan patriotique, apporté vendredi des vivres aux militaires engagés au front contre les rebelles du M23, dans le groupement de Kibati, territoire de Nyiragongo, situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Goma, siège des institutions provinciales.

La coordinatrice près le Conseiller principal du gouverneur en charge des Affaires sociales, Prisca Kamala Luanda, qui a conduit une délégation de ces agents aux positions avancées de la ligne de front, a fait savoir que ce geste témoigne de la volonté des « Kivutiens » de voir l’armée loyaliste aller à bout des actes terroristes enregistrés non seulement dans les groupements de Buhumba et Kibati, mais aussi sur l’ensemble de la province.

« Nous sommes des agents du gouvernement provincial du Nord-Kivu et nous nous sommes dits que nous ne devons pas rester bras croisés, parce qu’il est dit que l’on reconnaît un vrai ami dans la souffrance », a brièvement souligné la représentante du personnel civil.

Les combats qui se sont étendus sur le territoire de Nyiragongo dans la nuit du 24 au 25 mai, jetant des civils innocents sur le chemin de l’exil, ont poussé ces derniers à trouver asile dans les localités de Kanyaruchinya et Munigi, à la lisière avec la ville de Goma, renseigne-t-on.

 

ACP/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*