RDC : Une quarantaine de militants pro Ne Muanda Nsemi sont toujours en détention

L’ONG demande à Basile Olongo, vice-Premier ministre ad intérim en charge de l’Intérieur et de la Sécurité, de libérer le siège de BDM, situé au croisement de l’avenue Kasa-Vubu et du boulevard Triomphal, dans la commune de Kasa-Vubu, où est placé actuellement le bureau de ce parti politique.

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) demande au procureur général près la Cour de cassation d’ordonner la libération de 26 membres de Bundu Dia Mayala (BDM) dont 4 sont à la prison de Matadi. L’ONG demande également à l’auditeur général des FARDC d’ordonner la libération de 22 membres de BDM détenus à la prison de Ndolo.

L’ACAJ dit être « mobilisée sur ce cas en vue de faire bénéficier aux concernés l’application des mesures de décrispation politique ».

Arrêté par la police le 9 mai 2019 vers une heure du matin et reconduit à la prison de Makala, Ne Muanda Nsemi est actuellement en liberté provisoire. L’ACAJ demande au procureur général près la Cour de cassation d’abandonner les poursuites ouvertes à sa charge pour outrage envers l’ancien président de la République, Joseph Kabila, et d’évasion « pour donner effet aux mesures de décrispation politique prévues par l’accord de la Saint Sylvestre ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*