Samuel Eto’o aux lions indomptables du Cameroun : « Personne n’a sa place assurée dans cette équipe »

Après la victoire par chance des lions indomptables du Cameroun face aux Intamba Muruganda du Burundi par un but à zéro (1-0), en match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2023, le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o est monté au créneau dans les vestiaires, devant les joueurs et le staff de l’équipe nationale.

Mécontent de la prestation de son équipe, l’ancien gloire camerounais est sorti de son ordinaire, tout en menaçant de virer certains joueurs qui ne se donneront pas à fond dans l’équipe nationale pour la Coupe du Monde au Qatar.

«Je ne suis pas content du tout. Personne n’a sa place assurée dans cette équipe. Celui qui veut venir porter le maillot du Cameroun qu’il fasse son job quand il est là, sinon, il ne vient pas et je serais content. Je jouerais avec les enfants. Si vous voulez être de ce voyage (Qatar) vous devez vous bouger. Si c’est ce que j’ai vu aujourd’hui, ne soyez pas sûrs que vous serez dans cette équipe. J’ai besoin de beaucoup plus car j’ai besoin de gagner cette Coupe du monde. Je ne suis pas content du tout. Vous représentez l’équipe nationale du Cameroun, je m’en fou qui est en face de vous, vous devez faire le job,» a lâché Samuel Eto’o.

Le président de la FECAFOOT n’est-ce pas arrêté par là. Il exige plus de travail aux joueurs afin de permettre un changement au sein du football camerounais qui est son cheval de bataille.

«J’ai pris cette Présidence [de la FECAFOOT] pour changer les choses, et je vous le dis, les places seront chères. J’ai été assis là 26 ans comme vous, je sais ce que vous pensez, mais sachez que j’ai été meilleur et aujourd’hui je suis président,» a-t-il déclaré

L’ancien capitaine des lions indomptables du Cameroun promet de tout donner pour la réussite du football camerounais.

«Je vais tout vous donner, même ma vie, pour que vous soyez dans les meilleures conditions. Je bagarre avec tout le monde pour vous mettre dans les meilleures conditions. J’ai une très grande estime de mon pays et je vais arriver là où je vais avec ou sans vous. Tous les problèmes que j’ai connus comme joueur ne vont pas se répéter,» insiste-t-il.

Un discours motivateur, apprécié par nombreux congolais, qui voient leur équipe piétiner ces derniers jours. Ces derniers pensent que ce sont ce genre d’hommes, de leaders, qui manquent au sein de l’équipe dirigeante du football congolais (FECOFA), mais également dans l’équipe nationale, afin de la faire décoller.

Car des gros moyens sont toujours alloués pour différents stages et rencontres dans le cadre de différentes compétitions, mais les léopards ne parviennent toujours pas à se qualifier, depuis plusieurs années maintenant.

 Prunelle RDC/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*