RDC : 5 blessés, 3 véhicules endommagés et quelques interpellations lors du retour de Ngoyi Kasanji à Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental-Police)

Le calme est revenu dans la soirée de ce samedi 12 octobre 2019 à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï Oriental après les échauffourées ayant opposé les agents de la Police Nationale Congolaise, »PNC », aux présumés militants de l’UDPS suite à l’arrivée du député national, Alphonse Ngoyi Kasanji.

Le commissaire divisionnaire de la police du Kasaï Oriental, David Masandji, dresse un bilan provisoire de 5 policiers grièvement blessés, 3 véhicules endommagés et des dizaines de manifestants interpellés.

Plusieurs pneus ont été brûlés sur certaines artères de la ville de Mbuji-Mayi par les manifestants en colère contre le retour de Kasanji dans cette ville.

L’ancien gouverneur de la province du Kasaï Oriental a prêté serment sous la haute surveillance des éléments de l’ordre à l’hôtel Métropole ce même samedi comme avocat près la cour d’appel du Kasaï Oriental.

Il sied de signaler que les agents de la PNC sont très visibles dans les coins stratégiques de la ville de Mbuji-Mayi.

photo droits tiers

Sur plusieurs artères de la ville de Mbuji-Mayi au Kasaï Oriental, la tension est vive depuis la matinée de ce samedi ce 12 octobre. A la base, la présence dans la ville du sénateur et ancien gouverneur de la Province, Alphonse Ngoyi Kasanji.

Pour Me Jimmy Bashile de l’Action contre l’impunité pour les droits de l’homme,  il n’y a pas de circulation dans la ville.
« Des jeunes identifiés comme militants de l’UDPS brûlent depuis ce matin des pneus à travers la ville. Plusieurs artères sont jonchées des pierres qui empêchent la circulation. Ces jeunes protestent contre la présence de l’ancien Gouverneur Ngoyi Kasanji dans la ville. Il y a beaucoup de policiers et des militaires déployés à travers la ville pour contenir les manifestants », explique Me Bashile, qui affirme avoir assisté à une bastonnade des jeunes manifestants par la Police au niveau du sous commissariat de Bakenda sur le boulevard Salongo.

D’autres témoins indiquent qu’une des résidences de l’ancien gouverneur Ngoyi Kasanji a été pillée par des manifestants qui ont contourné les barrières de la police.

L’hôtel Métropole où Ngoyi Kasanji a organisé la cérémonie de sa prestation de serment en tant qu’avocat est sous haute surveillance de la police et l’avenue qui conduit à cet hôtel est bouclée, explique un haut responsable de la Police qui fait état de trois de leurs véhicules endommagés et plusieurs policiers grièvement blessés.

« C’est la déclaration faite sur sa radio depuis Kinshasa à la veille de son arrivée qui a chauffé les esprits. Monsieur Ngoyi Kasanji a dit que personne ne pouvait l’empêcher de venir chez lui à Mbuji Mayi », révèle la police.

L’ancien Gouverneur du Kasaï Oriental est arrivé à Mbuji-Mayi ce samedi pour prêter serment en tant qu’avocat au barreau du Kasaï Oriental. Son cortège a été caillassé sur son passage, ont cconstaté plusieurs sources locales.

Gouverneur du Kasaï Oriental de 2007 à 2018, Alphonse Ngoyi Kasanji traîne, selon plusieurs observateurs locaux,  la réputation d’un homme qui a dirigé la province d’une main de fer.

provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*