RDC : Des jeunes attaquent l’équipe de riposte à Ebola après le décès d’un enfant(Mambasa )

Le calme est revenu ce lundi 14 octobre à Lolwa-centre, après une vive tension enregistrée dimanche dans ce village situé à 64 kilomètres au nord de Mambasa sur la route nationale numéro 4. Cette tension était due à la colère de la population, qui protestait contre la mort d’un enfant à l’hôpital général de la place.

Pour les manifestants, le personnel soignant de la maladie d’Ebola dans cette structure médicale sont à l’origine de ce décès. Ils ont notamment saccagé tous les dispositifs de lavage des mains qui s’y trouvaient.

Le fait s’est passé vers 16 heures locales. Tout est parti de la mort d’un enfant de trois ans, qui souffrait du paludisme. Ce dernier était admis à l’hôpital général de Lolwa pour recevoir les soins.

Des sources de la société civile locales rapportent que les parents de cet enfant l’ont tout d’abord retiré de cette structure sanitaire, considérée comment un centre de transit pour les malades souffrant d’Ebola. Quelque temps après avant sa mort, ils l’ont de nouveau retourné dans le même hôpital parce qu’il faisait une forte fièvre. Et il a rendu l’âme.

Ce décès n’était pas bien perçu par des jeunes du milieu. Ces derniers ont accusé le personnel soignant de l’épidémie à virus Ebola d’être à l’origine de cette mort.

Dans leur mouvement de colère, ils ont saccagé les dispositifs de lavage des mains et de poste d’isolement des cas suspects d’Ebola. Les militaires en poste dans ce milieu sont intervenus pour rétablir l’ordre.

Des acteurs politiques et notables de Mambasa ont condamné ces actes. Parmi eux, l’ancien gouverneur de l’Ituri, se trouve Jefferson ne Abdallah Pene Mbaka. Ce dernier a demandé que les auteurs de ces actes soient arrêtés pour qu’ils répondent de leurs actes.

Okapo/Provinces26rdc

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*