RDC : l’armée déplore l’attitude de la population qui contourne les positions militaires (Traque des ADF à Beni )

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) déplorent l’attitude de la population qui contourne les positions militaires pour se rendre dans la zone dangereuse de Mayangose, à Beni, dans la province du Nord-Kivu (Est de RD Congo).

Cette mise au point a été faite, samedi 12 octobre 2019, par le général de brigade Sylvain Ekenge, commandant second chargé des opérations et renseignements du service de communication des FARDC.

« Nous ne pouvons pas autoriser que les civils puissent accéder à des endroits non sécurisés. Donc, tout l’ensemble de Mayangose, c’est une zone opérationnelle. C’est un endroit non sécurisé. Il ne faudrait pas que les civils y accèdent », a-t-il déclaré.

« Si les gens veulent aller où que ce soit, ils s’adressent au commandant du secteur opérationnel qui va mettre les militaires à leur disposition pour les sécuriser », a-t-il précisé.

Samedi 12 octobre 2019, un civil a été lâchement abattu et un autre blessé par des hommes armés assimilés aux présumés rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) à Kididiwe 1, à Mayangose, dans la partie rurale de Beni.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*