RDC : Le Premier ministre regagne Kinshasa après une mission économique et diplomatique dans le SADC

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a regagné Kinshasa jeudi au terme d’une mission économique et diplomatique de 48 heures dans quelques pays membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique australe (SADC), a-t-il dit dans une brève déclaration à sa descente d’avion jeudi à l’aéroport international de Ndjili en provenance de Lulongwe au Malawi.

C’est une première mission qui va se poursuivre dans le cadre économique et diplomatique pour marquer la présence de la RDC, non seulement au sein de la SADC, mais aussi en Afrique toute entière, a indiqué le Premier ministre.

Parti mardi dernier, le chef du gouvernement était accompagné du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, au cours de cette visite de travail qui les a conduits également à Gaborone, au Botswana.

Le Premier ministre en mission dans quelques pays de la SADC

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a quitté Kinshasa mardi soir, pour Gaborone, au Botswana, première étape d’une mission dans quelques pays de l’espace de la Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe (SADC) pour rencontrer les plus hautes autorités de pays membres de cette communauté.

Accompagné du vice-Premier, ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula Apala, du coordonnateur du Mécanisme national de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba, Claude Ibalanki Ekolomba ainsi que de quelques experts et diplomates, le chef du gouvernement se rendra ensuite au Malawi, au Mozambique et en Tanzanie.

Le Premier ministre, rappelle-t-on, avait eu mardi, une séance de travail avec l’ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat, Faustin Luanga Makela, sur la candidature de la RDC au poste de Secrétaire exécutif de la SADC.

Selon Faustin Luanga Makela, le Premier ministre l’avait rassuré du soutien du gouvernement de la RDC, du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi et de lui-même à cette candidature, étant donné que ce sera pour la première fois que la RDC postule à ce poste.

Pour le Chef du gouvernement, il y a beaucoup d’aspects pour lesquels la RDC peut réclamer ce poste à la SADC. « La RDC, est un poumon, pas seulement pour l’environnement. C’est un poumon en termes de ressources naturelles. C’est un arbre, un foyer, d’où peut partir la logistique des transports, de l’industrialisation de toute l’Afrique, pas seulement centrale, mais également australe », a-t-il expliqué, ajoutant qu’elle est un grand marché potentiel avec son barrage d’Inga, ses infrastructures d’électricité, de transports, du domaine de l’aviation et du tourisme, etc. « Il y a beaucoup de potentialités quand la RDC participe à la SADC », a-t-il insisté.

La SADC est une organisation internationale africaine qui vise à promouvoir le développement économique de l’Afrique australe. Elle compte 16 pays membres (l’Angola, le Botswana, l’Union des Comores, la République démocratique du Congo, Eswatini, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, l’Afrique du Sud, la République-Unie de Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe). Elle  a son siège à Gaborone, au Botswana.

 

ACP/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*