RDC-Destitution du bureau Mabunda : le sort réservé aux pétitions constitue un indice sérieux de maturité politique (Tshisekedi)

Dans son adresse à la Nation ce lundi 14 décembre 2020, le président de la République a salué le comportement dont les députés nationaux ont fait montre lors de l’examen des pétitions initiées par le bureau de l’Assemblée nationale que dirigeait Jeanine Mabunda.

Selon lui, le traitement et le sort réservés à ces pétitions par les élus nationaux constitue un indice sérieux de la maturité politique.

»La crise à laquelle nous avons assisté au sein de l’Assemblée nationale et son dénouement démocratique exemplaire à travers le traitement et le sort réservés à la pétition engagée par les députés de tous bords contre l’ancien Bureau, constitue un indice sérieux de maturité politique. Ce fait tend à démentir une certaine doxa populaire qui soutient encore que le sort de notre pays ne peut s’inscrire que dans le sang, la violence, les rébellions, les assassinats et autres coups d’État », a dit le président de la République.

Et d’ajouter : »Le moment est donc venu de comprendre qu’il n’y a d’alternative à la construction démocratique que dans la paix et la concorde nationale, aussi laborieuse soit-elle. Que l’on soit de la majorité ou de l’opposition, chacun doit jouer sa partition dans l’amour du pays et de son peuple et dans le respect des institutions ».

Pour rappel, les membres du bureau Mabunda, excepté le questeur, ont été destitués le jeudi 10 décembre dernier, à la suite des pétitions initiées par leurs collège du Cap pour le Changement (CACH) et Lamuka. Ce bureau de la chambre basse du Parlement était accusé de blocage des actions du président Tshisekedi.


Actu 30 /provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*