RDC-Discours de Tshisekedi : « Il s’est mis à faire ses catalogues de bonnes intentions et sa programmation des promesses qui ne tiennent pas debout », (D. Kitoko)

Joint ce mardi 15 décembre 2020, Devos Kitoko, cadre de LAMUKA et secrétaire général de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECidé), affirme que les perspectives annoncées par le chef de l’État dans son discours sur l’état de la Nation constituent simplement un chapelet de bonnes intentions. 

Comme à l’accoutumée, indique D. Kitoko, Félix Tshisekedi a pris des engagements qu’il ne pourra concrétiser. À l’en croire, la solution pour remettre le pays sur les rails demeure le plan de sortie de crise de Martin Fayulu.

« Pour nous, tout ce que monsieur Félix Tshisekedi dit c’est un non événement. Il s’est mis à faire, comme d’habitude, ses catalogues de bonnes intentions et sa programmation des promesses qui ne tiennent pas debout. Nous en tenons à notre plan de sortie de crise », a déclaré ce cadre de LAMUKA.

Dans son discours, le président Tshisekedi a salué « la maturité politique » des députés nationaux, ayant conduit à la destitution du bureau dirigé par Jeanine Mabunda du perchoir de l’Assemblée nationale.

Pour D. Kitoko, ce fait n’est pas une prouesse dans la mesure où cette requalification de la majorité parlementaire est en train de se faire sans idéal.

« Monsieur Felix Tshisekedi utilise l’argent du trésor public pour les acheter moyennant des intimidations de dissolution. Qu’est-ce qui a changé ? C’est une métamorphose. Rien n’a changé. Madame Mabunda, monsieur Félix Tshisekedi et les députés nationaux réqualifiés, tous sont les fruits de la volonté d’un seul homme, monsieur Kabila. Nous nous disons qu’il n’est pas question de se féliciter d’avoir confisqué à Kabila les produits de sa propre fabrication. Il faudrait plutôt engager le pays dans les réformes consensuelles dans le cadre paritaire qui nous permet d’aller tout droit vers les élections générales anticipées de façon à doter le pays de véritables institutions et des animateurs légitimes. Hier, les députés étaient pour Kabila. Aujourd’hui, ils sont pour lui et demain, quand ils seront mécontents avec lui, Kabila va mettre aussi des moyens pour les ramener chez lui et là le peuple congolais ne gagne rien », a souligné le SG de l’ECidé.

Plusieurs points ont été abordés, hier, par le chef de l’État lors de son adresse à la Nation devant le congrès notamment sur les plans sécuritaire, diplomatique, politique.

 

 

7SUR7/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*