RDC – 64ème anniversaire de l’Indépendance : Moise Katumbi s’interroge sur la pertinence des célébrations

Alors que la République démocratique du Congo célèbre le 64ème anniversaire de son indépendance, l’opposant politique Moise Katumbi a exprimé des réserves quant à l’opportunité de célébrer cette date historique. Dans un message vidéo diffusé le samedi 29 juin, Moise Katumbi a critiqué la situation actuelle du pays, mettant en avant les souffrances endurées par les Congolais, notamment ceux de l’Est, victime des conflits armés.

Dans son message, l’opposant rappelle que le pays est plongé dans une crise économique et sociale majeure. Alors que les scandales de corruption et les détournements de fonds publics se multiplient, les infrastructures sont en ruine, et les citoyens manquent de services de base tels que l’eau potable et l’électricité, dénonce Moise Katumbi :

« Le Congolais est devenu mendiant dans son propre pays. Le Congolais n’a plus de routes, n’a plus d’électricité, de l’eau potable. », égrène le leader du parti d’opposition « Ensemble ».

Pendant que l’Est de la RDC est affecté par des conflits armés incessants, le groupe rebelle M23, soutenu par l’armée rwandaise, poursuit sa progression dans le Nord-Kivu, entraînant des affrontements et leur lot de pertes en vies humaines, Moise Katumbi exprime son désarroi :

« Mes frères et soeurs sont en train d’être tués tous les jours dans l’Est du pays. », dénonce l’ex gouverneur du Katanga, candidat malheureux à la dernière présidentielle.

Face à cette situation, l’opposant appelle à la mobilisation :

« Nous devons tout faire, comme le pape Jean-Paul II l’avait dit : n’ayez pas peur. Nous allons nous mettre ensemble pour que cette situation change. »

Dans son message, Moise Katumbi rappelle l’esprit et la détermination des pères de l’indépendance de 1960, soulignant leur amour pour le pays. Cependant, il se questionne sur la pertinence de célébrer le 30 juin dans le contexte actuel :

« Aujourd’hui je me pose la question de savoir si nous devons encore fêter le 30 juin », s’interroge l’opposant.

Radio Okapi/Provinces26rdc.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*